Menu Fermer

Présentation de l’Association

ASSIDJE

  • Nom complet : Association pour la sauvegarde de l'île de Djerba
  • Date de création : 26 Mai 1976
  • N° de Visa : 4340
  • JORT : N° 47 du 16-20 Juillet 1976
  • Président actuel : M. Mekki AOUDI
  • Zone d'intervention : Ile de Djerba
  • Local : Zaouïa de Sidi Abdelkader
  • Téléphone : +216 75 620 940

L’Association pour la Sauvegarde de l’Ile de Djerba « ASSIDJE » est une association fondée en 25 janvier 1976 suite aux recommandations du séminaire pour la sauvegarde de l’architecture et de l’environnement de Djerba organisé en 1975.

L’ASSIDJE a obtenu son Visa du Ministère de l’intérieur, en date du 26 Mai 1976, sous le numéro 4340, paru dans le Journal Officiel Tunisien N° 47 du 16 – 20 Juillet 1976.

Le siège de l’Association se trouve au Fort de Ghazi Mustapha, tandis que la Zaouïa de Sidi Abdelkader abrite son Centre de Documentation où elle exerce actuellement.

Objectifs de l'ASSIDJE

L’Association pour la Sauvegarde de l’Ile de Djerba a pour objet d’œuvrer dans tous les domaines et par tous les moyens au développement harmonieux de l’île de Djerba en vue d’assurer la sauvegarde de son caractère original et authentique exposé aux agressions diverses des temps modernes.

Ceci est atteint par la promotion culturelle, sociale et économique de l’île ainsi que la protection de son écologie, de sa spécificité, urbanistique et architecturale traditionnelle.

L’association ASSIDJE se propose de susciter et entreprendre toutes les actions pouvant contribuer directement ou indirectement à la concrétisation des objectifs de l’association. De plus, elle se propose de :

Promouvoir et encourager toute étude et investigation sur l'île de Djerba.

Utiliser tous les moyens d'information et de diffusion.

Organiser des rencontres périodiques et occasionnelles.

Diagnostic

Il s’agit en fait de l’essentiel du travail accompli par l’association à partir de sa création. Action visant une meilleure connaissance de l’île; l’objectif final étant naturellement d’aboutir à l’élaboration d’un diagnostic aussi exhaustif qu’actuel.

Différentes procédures ont été utilisées à cet effet :

  • Les séminaires, colloques, table ronde et journées de travail ont touché l’ensemble des secteurs socio-économiques qui constituent l’entité Djerbienne.
  • Les travaux étaient précédés par l’élaboration d’un document introductif confié à un spécialiste expérimenté, ayant des connaissances solides théoriques et  pratiques en la matière Participaient toujours aux travaux, des universitaires chercheurs, des représentants  des administrations et organismes spécialisés, chargés de la gestion du secteur concerné, et enfin des professionnels  représentatifs de leur corporation.

Les travaux sont clôturés par l’adoption d’un rapport de synthèse qui consigne les points évoqués lors des discussions et les recommandations retenues à l’issue des débats. Ces rapports sont régulièrement soumis à qui de droit.

Les participants sont  invités à amener toute sorte de documentation qu’ils remettent avant leur départ à l’association qui  détient un fonds documentaire utile à toute personne désireuse de travailler sur Djerba.

Intervention sur le terrain

Nous ne pouvons ici énumérer l’ensemble des actions menées à ce jour. Modestement initiée depuis le départ de notre activité, elle s’est renforcée d’une année à l’autre pour constituer notre objectif majeur pour les années à venir.

Ayant principalement pour objet d’apporter l’appui et l’appoint nécessaires recherchés par diverses institutions compétentes, elle s’efforce d’abord à initier le mouvement, à indiquer le chemin à suivre et à aplanir les difficultés qui peuvent gêner les actions à entreprendre par qui de droit.

Deux axes privilégiés marquent notre action :

La réhabilitation du patrimoine bâti (monuments historiques et culturels)

La protection de l'environnement (naturel et humain)

Adhérents de l'ASSIDJE

L’Association pour la Sauvegarde de l’Ile de Djerba regroupe plus que 250 adhérents actifs tunisiens et étrangers. Ceux-ci y ont adhéré pour deux raisons essentielles :

  • Un vif intérêt manifesté envers les idéaux poursuivis.
  • Une intime conviction que l’expérience tentée pouvait servir d’exemple pour d’autre région de la Tunisie.

Financement des activités

L’Association pour la Sauvegarde de l’Ile de Djerba est financée par ses membres adhérents et grâce aux dons et aux subventions allouées par les organismes et les bailleurs de fonds nationaux et internationaux.

Un Logo, une identité intemporelle

La première commune de Djerba a vu le jour par un décret beylical en 1887. Au début de l’indépendance en 1956, trois communes ont été créées. En 1969, il y a eu unification. 

En effet, la commune de Djerba a été dotée d’un logo en 1983. Le concepteur était l’artiste Mokhtar Garziz et son oeuvre a été retenue suite à un concours national.

A son tour, l’Association pour la Sauvegarde de l’île de Djerba ASSIDJE fut fondée en 1976 suite aux recommandations d’un séminaire en 1975 qui avait pour objet la sauvegarde de l’architecture et l’environnement de Djerba. De ce fait, l’ASSIDJE avait choisie pour elle ce même logo et l’a gardé jusqu’à nos jours.

En 1985, les communes de Djerba Houmt Souk, Midoun et Adjim ont été créées aussi par un décret et chacune avait ajouté son nom et sa propre couleur du logo.

1er Logo

Logo Actuel